Comment est venue cette passion pour les poupées et les bébés?

100_9551Elle remonte certainement très loin dans mon histoire. Je n'ai pourtant pas été particulièrement une petite fille gâtée, à ma connaissance je n'ai eu qu'un nounours vers l'âge de 2 ans. Il était tout blanc, à cette époque, la matière dont étaient faits les ours ne se lavait pas; il a fallu le faire teinter, il est devenu marron! Je ne le reconnu pas et fis une belle comédie pour avoir le blanc qui n'existait plus!!!

J'ai eu aussi ce qu'on app
elait un baigneur en celluloïd et une poupée Gégé.

J'ai toujours 60 ans après, ces 3 premiers amours en relativement bon état.

A la fin des années 50, j'ai "hérité" de la poupée de ma tante, une SFBJ en porcelaine et composition des années 1920. Malheureusement en déménageant en 1960, cela a été la seule chose cassée. J'ai attendu 2006 pour la faire restaurer par la clinique de poupées de La Rochelle. Presque 20 ans se sont écoulés....jusqu'à l'arrivée
de mes vrais bébés! J'ai recommencé à jouer à la poupée avec mes filles.

Mais la révélation est venue avec Corolle, pour moi les plus belles poupées du monde!
J'en ai d'abord acheté des neuves, dans les années 80 , puis j'ai parcouru les brocantes, les bourses aux jouets, je restais sur ma faim, je ne trouvais que des doudous ou bien des minis, les moins chers de la gamme....et il y a eu internet !
C'est la caverne d'Ali Baba, là j'ai pu trouver des trésors à la hauteur de mes rêves!